© 2016 - Service de Chirurgie de la face, du cou et O.R.L. René Dubos - Pontoise

CANCER DE LA CAVITE BUCCALE

QUEL ROLE PHYSIOLOGIQUE DE LA CAVITE BUCCALE ?

La cavité buccale est limitée :

  • en arrière par le voile du palais et les piliers antérieurs des amygdales

  • en haut par le palais osseux

  • latéralement par les faces internes des joues

  • en avant par les lèvres

 

La cavité buccale et l'oropharynx ont un rôle dans la phonation car ils agissent comme une caisse de résonnance (sons harmoniques). La langue, surtout la base de langue, a un rôle dans la déglutition en propulsant le bol alimentaire. Il est à noter que la langue est en continuité avec les piliers antérieurs des amygdales latéralement au niveau d'une zone dite de "jonction".

 

En cas d'atteinte tumorale de cette région, le patient ne pourra tirer la langue, il aura de ce fait une limitation de la protraction linguale. Le trigone rétro-molaire ou commissure inter-maxillaire est le triangle muqueux situé en arrière des molaires et en avant du pilier antérieur du voile du palais.

QUELLE EST LA NATURE DE CES CANCERS ?

Terrain : homme de 45 à 70 ans, pic à 60 ans. Le type histologique le plus fréquent est le carcinome épidermoïde. Ils représentent 5 % de l’ensemble des cancers, 25 % des cancers des VADS.

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE PARTICULIERS ?

  • Lésions précancéreuses : Leucoplasie (plaque blanche plus ou moins granuleuse visible sur la muqueuse) inquiétant le patient ou découverte par le dentiste

  • Certaines lésions muqueuses chroniques, susceptibles de dégénérer (lichen plan) qui imposent un suivi attentif

  • Intoxication alcool-tabac est la cause majeure

QUELS SONT LES SIGNES QUI DOIVENT VOUS POUSSER A CONSULTER ?

La présence de facteurs de risque :

  • lésions précancéreuses : Leucoplasie (plaque blanche plus ou moins granuleuse visible sur la muqueuse) inquiétant le patient ou découverte par le dentiste

  • Certaines lésions muqueuses chroniques, susceptibles de dégénérer (lichen plan) qui imposent un suivi attentif

  • Intoxication alcool-tabac +++

 

Recherche de signes fonctionnels :

  • Ulcérations de la cavité buccale, douleur de langue (glossodynie), stase salivaire

  • Douleur lors de la déglutition (Odynophagie), douleur d’oreille (otalgie réflexe), crachats de sang

  • Dyspnée (difficulté respiratoire), dysphonie (difficulté pour parler), dysphagie (difficulté pour avaler)

  • Perte de poids et altération de l'état général

QUELS SONT LES DIFFERENTS STADES DE CE TYPE DE CANCER ?

Voici les différents stades du cancer de la cavite buccale :

 

C'est au cours de la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) que ce stade sera établi. Cette RCP est une réunion comportant un ensemble de professionnel habilité à prendre en charge le patient souffrant d’un cancer de la tête et du cou

QUEL TRAITEMENT DE CE CANCER ?

Les différents traitements, pouvant être proposé, dépendent de la classification tumorale de la tumeur (TNM) et de la possibilité de réaliser une intervention sur le patient souffrant d’un cancer (opérabilité). Cette opérabilité sera évaluer lors d’une consultation d’anesthésie.

Les tumeurs peuvent être traitées par chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie nécessitant parfois une reconstruction.

Les différents traitements, pouvant être proposé, dépendent de la classification tumorale de la tumeur (TNM) et de la possibilité de réaliser une intervention sur le patient souffrant d’un cancer (opérabilité). Cette opérabilité sera évaluer lors d’une consultation d’anesthésie.

Différentes interventions vous seront proposées suivant l'état d'avancement de votre cancer : Le principe et les complications des différentes chirurgies vous sont expliqués sur une fiche patient rédigée par notre société savante téléchargeable sur les éléments soulignés en bleu.