© 2016 - Service de Chirurgie de la face, du cou et O.R.L. René Dubos - Pontoise

CANCER DE L'HYPOPHARYNX

QUEL ROLE PHYSIOLOGIQUE DE L'HYPOPHARYNX ?

L'hypopharynx est un conduit digestif cervical reliant l'oropharynx à l'oesophage. De façon schématique, il se situe latéralement et en arrière du larynx et en avant du rachis cervical. Il s'étend de l'épiglotte en haut (en regard de l'os hyoïde) au sphincter supérieur de l'oesophage en bas, (encore appelé bouche oesophagienne).Il s'ouvre en avant vers le larynx. De chaque côte du larynx, la muqueuse de l'hypopharynx s'invagine en formant une gouttière paire appelée sinus piriforme. L'hypopharynx comprend les régions anatomiques suivantes: les deux sinus piriformes, la région rétro-cricoïdienne, la paroi hypopharyngée postérieure, et les parois hypopharyngées latérales. L'innervation sensitive de l'hypopharynx est assurée par la branche interne du nerf laryngé supérieur.

 

L'hypopharynx participe activement à la déglutition par l'intermédiaire d'une onde péristaltique qui traverse de haut en bas l'ensemble de la musculature pharyngée et en particulier les muscles constricteurs.

QUELLE EST LA NATURE DE CES CANCERS ?

La majorité des cancers de l'hypopharynx sont des carcinomes épidermoïdes plus ou moins différenciés. Les autres tumeurs malignes sont exceptionnelles : cancers des glandes salivaires accessoires, lymphomes malins, sarcomes, carcinomes indifférenciés.

 

Le drainage lymphatique de l'hypopharynx s'effectue vers les chaînes ganglionnaires jugulo-carotidiennes et principalement les ganglions sous-digastrique, jugulo-carotidien moyen et sus-omo-hyoïdien (cf image des aires ganglionnaires). Une partie du sinus piriforme et principalement le fond et la région rétro-cricoïdienne se drainent de plus vers la chaîne ganglionnaire récurrentielle.

Les cancers de l'hypopharynx et en particulier du sinus piriforme sont des cancers très lymphophiles s'accompagnant dans près de 80% des cas d'adénopathies cervicales métastatiques le plus souvent homolatérales.

 

Ils représentent 1 à 2 % de l’ensemble des cancers, 15 % des cancers des VADS.

La continuité des sinus piriformes et du larynx implique une séquence diagnostique, une prise en charge et un traitement quasi-identiques à ceux des cancers du larynx.

QUELS SONT LES SIGNES QUI DOIVENT VOUS POUSSER A CONSULTER ?

Les cancers de l'hypopharynx se caractérisent, à l'inverse des cancers du larynx, par une symptomatologie fruste, d'apparence banale. En premier lieu, tout signe fonctionnel unilatéral doit être considéré suspect.

 

Ces signes sont les suivants :

  • simple gêne ou douleur pharyngée, 

  • déglutition douloureuse (odynophagie), 

  • modification de la voix (dysphonie),

  • gêne lors de la déglutition (dysphagie),

  • crachats sanglants

  • douleur d’oreille (otalgie).

Un ou plusieurs de ces signes fonctionnels impose un examen ORL complet.

QUELS SONT LES DIFFERENTS STADES DE CE TYPE DE CANCER ?

Voici les différents stades du cancer du hypopharynx :

 

C'est au cours de la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) que ce stade sera établi. Cette RCP est une réunion comportant un ensemble de professionnel habilité à prendre en charge le patient souffrant d’un cancer de la tête et du cou

QUEL TRAITEMENT DE CE CANCER ?

 

Les différents traitements, pouvant être proposé, dépendent de la classification tumorale de la tumeur (TNM) et de la possibilité de réaliser une intervention sur le patient souffrant d’un cancer (opérabilité). Cette opérabilité sera évaluer lors d’une consultation d’anesthésie.

Différentes interventions vous seront proposées suivant l'état d'avancement de votre cancer : Le principe et les complications des différentes chirurgies vous sont expliqués sur une fiche patient rédigée par notre société savante téléchargeable sur les éléments soulignés en bleu.